636 434 visites 8 visiteurs

Christophe Bougreau l'entraineur du renouveau de la section féminine

8 décembre 2016 - 18:20

Interview Christophe Bougreau (entraineur sénior féminine Sablé FC)

Il dirige de main de maitre cette équipe féminine après l’avoir prise en main, pas plus tard que l’an passé après avoir dirigé pendant plusieurs années, des équipes de jeunes du Sablé FC.
Très impliqué auprès de la section en générale, puisqu’il s’occupe également de la relève avec les jeunes U18 féminine du club, nous ne pouvions passer à côté de Christophe Bougreau afin d’évoquer avec lui le début de saison de son équipe et bien évidemment le match que tout le monde attend maintenant avec beaucoup d’impatience ce dimanche !

 Bonjour Christophe. Avant d’évoquer ensemble ce match de gala qui se profile à l’horizon, comment ton équipe a négocié ces dernières semaines…
CB « Je dirais plutôt pas mal puisque nous revenons d’un très bon match nul, deux partout, sur le terrain du leader Condé. Avant de disputer cette rencontre, nous avons évoqué ensemble ce match de coupe de France lors de la causerie d’avant match. Je leur ai dit très clairement que je comprenais tout à fait que personne ne pouvait occulter ce match face à Caen puisque moi-même, j’y pense fortement depuis le tirage au sort !
Dire aux filles de mettre de côté ce match de gala, ce n’était évidemment pas possible. Alors, je leur ai demandé simplement de bien se concentrer sur cette dernière rencontre, histoire de se mettre en confiance avant ce grand rendez-vous. J’avais entièrement confiance en mon groupe et cela m’a donné raison puisque les filles se sont très bien comportés et auraient même pu arracher une victoire sur l’ensemble de la partie »

 Aller faire match nul sur le terrain du leader de ce championnat Maine-Normandie était donc la préparation idéale avant ce grand rendez-vous…
CB « Oui tout à fait, c’est toujours mieux pour le capital confiance ! Nous avons eu une entame de match plutôt intéressante face à une belle formation assez expérimenté qui descend de deuxième division. Dans leur équipe, il y avait notamment une très grande gardienne qui a joué plusieurs saisons au niveau du dessus ainsi qu’une numéro dix qui a évolué en D1 et cela s’est vu ! Après, nous avons répondu dans les duels et surtout dans l’état d’esprit et c’est bien là, ma grande satisfaction.
Mené alors deux buts à zéro à un petit quart d’heure de la fin de la rencontre, personne n’a paniqué et je reste persuadé que beaucoup d’équipes auraient lâché, pas nous. Cette année, notre force de caractère est très importante et des filles comme Margot Avice en défense et Gaëlle en milieu de terrain y sont pour beaucoup car ce sont des guerrières, des meneuses qui ne lâchent jamais rien et qui entrainent dans leurs sillons le reste de l’équipe »

 Par rapport à ton effectif, est-ce justement cet amalgame entre jeunes joueuses et plus anciennes qui fait la force de cette formation sabolienne cette année ?
CB
« Oui, je pense effectivement. Il y a une complicité qui s’est installé naturellement entre les joueuses cadres (Valériane, Julie, Margot et Gaëlle) et mes jeunes joueuses en devenir. Cela se ressent sur et en dehors du terrain et nous avons trouvé une certaine cohésion tous ensemble que nous n’avions pas forcément l’année dernière, du moins pas autant. Cette année, nous sommes partis sur des bases différentes, chacun a évolué, moi y compris et la mayonnaise a pris tout de suite »

 La saison dernière a été un peu compliqué et cette année tout roule comme sur des roulettes, cela doit être une vraie satisfaction !
CB « Sans trop revenir sur les évènements de la saison dernière, c’est vrai que nous avons vécu une intersaison compliquée. Je me suis lancé un défi à moi-même afin d’aller au bout de ce que je voulais faire. Malgré les départs qui étaient annoncés, je me suis dit que je ne pouvais pas partir comme ça et je voulais prouver ce que j’étais capable de faire. J’en ai beaucoup discuté avec Gaëlle ma capitaine et nous nous sommes fixés ensemble l’objectif de faire progresser nos jeunes, quitte à être en difficulté. D’un effectif de 12/13 joueuses, j’ai réussi à convaincre d’anciennes saboliennes de nous rejoindre en leur présentant un nouveau projet et notre effectif a du coup n’a cessé de grandir ! Aujourd’hui, tout le monde adhère à ce projet, on se sert de ce qui n’a pas été l’an dernier et c’est un véritable plaisir de travailler avec mon groupe au quotidien. »

 Bon avant de parler du match de dimanche, le Sablé FC a enfin vaincue sa bête noire au tour précèdent, le CS Changé 72 !
CB « C’est vrai que lorsque j’ai repris l’équipe la saison dernière, nous les avions rencontré quatre fois au total, deux fois en championnat et deux fois également en coupe et à chaque fois, cela s’était terminé en défaite…En début de saison, nous avions perdu également sur le score de 4 buts à 1. Mais malgré cette défaite, il ne nous avait pas manqué grand-chose. Avec un système de jeu qui consistait à bloquer leurs meilleures joueuses que l’on connait bien et un gros collectif de notre part, nous avons su faire la différence. Cette qualification, on ne l’a pas volé et cela récompense tous les efforts de mes filles depuis le début de la saison »

 Ce dimanche, c’est le grand match que tout le monde attend avec impatience, un 64ème de finale de coupe de France à Remy Lambert !
CB « Oui, on l’attend également avec impatience forcément. Déjà, notre première satisfaction était de pouvoir évoluer à domicile, chose faite. Après cette équipe de Caen était dans notre groupe l’an dernier et elles nous avaient battus sèchement par deux fois. Maintenant, cette saison, elles sont en difficulté en deuxième division et pour moi, ce match c’est du 50/50 car tout est possible sur une rencontre.
Aujourd’hui, on ressent un certain engouement autour de cette rencontre, beaucoup de monde en parle au club, les filles n’arrêtent pas d’en parler entre elle et je sais qu’il risque d’y avoir beaucoup de monde au stade ce dimanche pour nous encourager donc ce n’est que du bonus.
La qualification reste possible et les filles auront à cœur de réaliser une grande partie, j’ai confiance en elle et j’y crois ! »
Interview réalisé par Cyril Yvon

Commentaires

MÉCÉNAT SPORTIF